jeudi 24 juillet 2014

Narcisse

Orphée de cocteau : www.araigneedudesert.fr
Narcisse :
Enfiler des images comme des vestes, me mirer (murer) dans tes yeux, y traquer l'oracle de mon succès.
Mais peu à peu tu m'effaces et je scrute dans ton regard l'effet de cette horrible usure ! Cet habit ne va pas, et je l'ai porté trop longtemps !


Réponse de l'eau : 
 
Tu es une série de rien embelli de quelques colifichets. Derrière le miroir ce vide que tu fuis. Tu es tension, interrogation, abîme du doute. Tu es emprunt, ils sont tes créanciers. Pourras-tu toujours rembourser cette dette qui te fait exister?
Entre toi et moi cet éclat qui t'aveugle!
Narcisse :
- Sans mes doubles de lumière, comment faire corps avec ton rêve de moi ?
Il y a toujours ce presque comme une infirmité qui se glisse.