lundi 8 septembre 2014

Sacré Lapin


Le Magicien s'approche ; dans la main gauche le mystère et dans l'autre un morceau de sucre. Dans la troisième c'est à dire ce petit tabouret qu'on ne voit pas parce que recouvert du mystère de la main gauche, un verre rempli à moitié d'une eau qu'on ne voit pas non plus. C'est pour cela qu'il y a un trait au milieu sinon... le mystère s'épaissit.
Le Magicien jette le morceau de sucre dans l'eau du verre, l'eau qu'on ne voit pas et heureusement qu'il y a ce trait au milieu pour signaler le mystère. Du bout de sa baguette noire sortie de nulle part- certainement de son chapeau me souffle Le Lapin, du bout de sa baguette noire qu'il tient délicatement entre le pouce et l'index d'une de ses mains, je ne me souviens plus laquelle, il tourne tourne. Dans le verre ça fait un joli tourbillon où le sucre peu à peu disparaît !
Bravo, bravo !
Et devant mes yeux ébahis, mon voisin Le Lapin de me glisser à l'oreille : avec un peu de poudre de perlin pin pin, les promesses sont rondes en bouche, sucrées puis salées, amères au final.
Promesses qui lavent plus blanc que blanc pour un monde meilleur. Ici-bas ou dans l'au-delà , selon le magicien.

Sacré Le Lapin !

©  texte propriété Joel Carayon

http://loniriumillustre.files.wordpress.com/2012/05/lapin-magicien