mercredi 2 avril 2014

Miroirs

De l'envers à l'endroit, le regard se perd sans la pliure horizontale qui désigne à l’œil la cartographie de nos usages. Dans l'eau, le reflet inversé d'une image qu'on voudrait le paradis se trouble de nos respirations terrestres puis disparaît avalé par les rides et les vagues dont nos vies se couvrent avec le temps. Dans le ciel, les mêmes ombrages s'y déplient et offrent à nos yeux avides d'illusions les promesses de nos espoirs rebondis de miroirs en miroirs où nous nous perdons dans la fascination obsédante de nos visages dupliqués à l'infini. 

©  texte et photo propriété Joel Carayon