mardi 26 novembre 2013

Ceux qui restent, ceux qui partent


Nos jeunes  s’en vont ailleurs
Voir si c’est meilleur
Sans un merci pour celle qui les a nourris
Lois du marché
Et les vieux restent, les regardent  s’en aller
Parce qu’ils ne peuvent plus marcher
Loi de la vie
Et dans ma garrigue
Des pierres des soupirs
Des rides et des souvenirs.





Devinette.
Une vieille adossée contre sa murette
De pierres sèches
Rêches aussi rêches que sa peau.
Le vent et le temps s’en mêle
Et le mur s’emmêle sa peau de pierre,
S'écroule.
Que reste-t-il?
La vieille sous pierres 
Où l’on ne fera plus de soupe.